Revue de Presse

Un grand hommage vient d’être rendu à deux cuvées du Domaine par Robert Parker :

Le « Passion de Terrasses » et le « Terre de Granit », millésimés en 2010, se sont vu attribuer les très bonnes notes de 92 pour le premier, et 90+ pour le second ! Une très jolie distinction, qui place ces cuvées dans le rang de « vins hors du commun, de caractère et de complexité exceptionnels ». le Cornas 2010 « Harmonie » n’est pas en reste, avec une note de 89, dans le haut de sa catégorie.

Mais qui est donc Robert Parker ?

Pour ceux qui l’ignorent, il est un célèbre dégustateur de vins américain, critique en œnologie. Il est connu par ses guides sur le vin dans lesquels il commente ses dégustations, notées sur 100.

Ses détracteurs lui reprochent qu’il contribue à l’uniformisation planétaire du vin, la « parkerisation », en imposant ses critères de qualité nécessitant l’utilisation quasi-systématique de fûts neufs afin de donner une notevanillée aux vins ou encore la micro-oxygénation afin d’arrondir plus rapidement les tannins. Parker s’en défend en comparant par exemple le passage en fût de chêne à l’emploi du sel, du poivre ou de l’ail en cuisine : en excès c’est épouvantable. Quant à la standardisation de la vinification, les responsables selon lui sont les producteurs qui ne veulent pas prendre de risques commerciaux pour défendre le caractère original de leurs vins.

Qu’on le veuille ou non, Robert Parker est sans aucun doute l’un des plus grands spécialistes du vin dans le monde. Il est de ceux que la passion pousse à l’excellence. Nous ne pouvons donc que nous satisfaire de l’appréciation qu’il a faite de nos vins !

Petit complément, pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le système de notation Parker :

Selon Parker, le système de notes de 50 à 100 points (Parker Points) est utilisé en complément des commentaires de dégustation. Ces dégustations doivent être comparatives au sein d’une même catégorie et à l’aveugle. La répartition des 50 points est la suivante : 5 points pour la robe; 15 points pour le bouquet ; 20 points pour la bouche (en insistant sur sa longueur) ; et 10 points pour le potentiel d’évolution (vieillissement).

  • 96-100 (A+) : un vin extraordinaire de profondeur et de complexité, une cuvée grandiose ;
  • 90-95 (A) : un vin excellent, avec une grande complexité ;
  • 80-89 (B) : un très bon vin, avec un intéressant degré de finesse et de parfum ;
  • 70-79 (C) : un vin plaisant, mais dépourvu de complexité ou de profondeur ;
  • 60-69 (D) : un vin très moyen, avec des défauts (acidité ou tanins excessifs, goût un peu désagréable) ;
  • 50-59 (F) : un vin inacceptable (manquant d’équilibre, avec de gros défauts, terne ou très dilué).